Sortie à l'Aquarium

Publié le par Sandrine

La semaine dernière, nous nous sommes rendues à Baltimore pour y visiter l'Aquarium national. Il fait encore et toujours un froid de canard dehors et c'est bien la première année que j'attends le printemps avec une aussi grande impatience.


Cela étant, cette petite sortie s'est avérée très intéressante. Nous avons vu des grenouilles (certaines sont drôlement môches...), des requins (of course), des dauphins et autres animaux tous plus exotiques les uns que les autres.



Nous avons été vraiment agréablement surprises. Cela faisait belle lurette que nous n'avions pas visité d'Aquarium et celui-ci est vraiment bien fait. Pour commencer, nous avons assisté au show des dauphins. L'arène est assez grande et il y avait vraiment beaucoup de monde.





Ensuite, nous sommes passées du côté des grenouilles. Au début, je n'en avais pas spécialement envie, mais finalement cela s'est révélé très intéressant. Il fallait "s'amuser" à les retrouver, car elles étaient bien cachées dans des mini aquariums au milieu de la végétation.

Désolée, je ne me souviens pas du nom de celle-ci, mais Dieu c'qu'elle est moche !

Les bleues ci-dessous sont les animaux les plus dangereux au monde, il ne faut pas toucher un milimètre de leur peau car elles sont très très venimeuses...



Puis nous sommes allées voir les raies. Il y avait un bassin dans lequel se trouvaient pas moins de 30 spécimens. Des petites comme des géantes. Auparavant, les raies ne représentaient pas grand chose pour moi, à part peut-être une certaine impression de majesté due à l'amplitude de leur "ailes". Mais depuis la mort de Steve Irwin piqué par l'une d'entre elle, j'avoue qu'elles me fichent une sacrée trouille maintenant...


Dans le bassin des raies, se trouvait également une tortue avec seulement trois pattes. C'était assez tristounet à voir, bref, pas très rigolo ce bassin.


En sortant du bassin des raies, nous avons eu une première vue sur les requins. Il y en a eu d'autres par la suite, mais les pièces étaient tellement sombres qu'ils me fut impossible de prendre de bonnes photos. En tout cas, comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous, on était vraiment tout près d'eux...



Par la suite nous avons visité une petite forêt tropicale reconstituée avec juste la bonne température : environ 30°C ! Excellent pour le moral... mais sensation tout de même étrange quand on sait qu'à l'extérieur du bâtiment, il faisait environ -6°C.

Puis nous somme passées par le pavillon qui présentait des animaux originaires de l'Australie. C'était vraiment sympa. Et c'est d'ailleurs là que nous avons vu le clou de notre visite à l'aquarium : un serpent en train d'avaler une souris morte. Beurk ! J'imagine que c'est pour l'effet dramatique qu'ils ont mis des souris blanches (à moins qu'elles aient un goût spécial pour les serpents ?). Quoiqu'il en soit, il est sur qu'une souris de cette couleur présente mieux sur une photo !






Crocodiles d'Australie !!

Après ce dernier pavillon, passage obligé par la boutique of course. J'ai craqué et j'ai acheté une peluche, mais c'est vraiment parce qu'elles sont trop mignonnes...



Sur les photos ci-dessous, vous pouvez voir, outre le fait qu'il faisait un temps magnifique (bien que glacial), que la place où se trouve l'aquarium est assez charmante. Il y a un hard rock café situé dans une ancienne usine et qui semble très sympa. Je dis semble car nous étions finalement assez fatiguées par la visite de l'aquarium et avons préféré abréger notre "séjour" à Baltimore.  Ce sera pour une autre fois !


Il y avait également un sous-marin qu'il était possible de visiter, mais il avait l'air vraiment vieillot. Enfin bon, comme pour le hard rock café, ce sera une chose à faire une prochaine fois.




Pour nous rendre là-bas, nous avons loué une voiture avec quelques amies et nous sommes parties pour une journée qui s'est révélée vraiment sympathique. Vivement la prochaine sortie en groupe, il y a encore beaucoup de choses à voir dans les environs...

Publié dans Tourisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article