Almost French

Publié le par Sandrine


Hi everyone ! Désolée pour mon absence de ces derniers temps mais j'ai été pas mal occupée. En fait, j'ai beaucoup lu : quasiment chaque fois que j'avais un instant de libre, je me mettais au lit pour lire. Et ce ne fut pas du tout contraignant car les livres étaient vraiment intéressants !!

En tout, j'ai lu trois bouquins totalement différents, mais qui avaient un même thème : s'expatrier en France ou aux Etats-Unis. J'aime beaucoup lire, mais en général je lis des romans policiers ou d'espionnage. Et le fait d'être ici me permet d'avoir accès à tout un tas de bouquins, en anglais of course, que je n'aurais pas forcément pu découvrir en France.

Le premier bouquin que j'ai lu sur le thème de l'expatriation s'appelle "Almost French". L'auteure, Sarah Turnbull, est une jeune australienne qui après avoir rencontré un français en Roumanie, décide de le suivre à Paris et d'y faire sa vie avec lui. Ce livre n'est pas un roman comme on pourrait le croire, mais une histoire vraie. J'ai bien aimé, ça se lit assez rapidement et c'est très bien écrit.



Et forcément, cela me rappelle tout plein de souvenirs sur la vie en France. L'auteure raconte comme il lui fut difficile de s'acclimater au pays (non la France ce n'est pas toujours "Paris au printemps") et aux habitants, ces fameux français dont personne ne sait pas quel bout les prendre (si j'puis dire...;o) Elle raconte aussi ces visites dans le nord du pays dans la famille de son petit ami : les paysages ne sont pas terribles, la météo encore moins et les gens y sont plus frustres...

J'ai bien rit pendant ma lecture, mais comme toujours dans ce genre de livres, il y a des choses vraies et d'autres que je trouve plus tendancieuses, d'autres encore sont plus caractéristiques d'un milieu très bourgeois auquel je n'ai pas accès et auquel apparemment son petit ami appartient.

Je compatis totalement aux malheurs de l'auteure, mais il ne faut pas qu'elle s'attende, malgré tous ses efforts, à être totalement française. Je crois qu'elle a bien compris cela à la fin, mais il lui a fallut vivre pas mal de péripéties avant que cela fasse "tilt". Il me parait évident qu'il est impossible de faire abstraction d'où l'on vient et de ce que l'on a vécut.

Deux points que j'ai relevés dans le livre :

- "On peut toujours s'arranger" : elle n'a quasiment jamais payé de contraventions (train ou voiture), car à chaque fois, le contrôleur ou le policier a été sympa. Ben elle a bien de la chance, car il n'est pas toujours possible de négocier... Mais il est vrai que nous essayons toujours de voir s'il n'y a pas un moyen de ne pas payer. Apparemment, ce n'est pas possible dans tous les pays. Elle fait remarquer par exemple qu'en Australie, elle n'avait même pas le temps d'essayer de s'expliquer ou de trouver une excuse, que déjà elle avait l'amende en main...

-  la réaction des français lorsque Chirac a décidé la reprise des essais nucléaires. Au départ, ils n'étaient pas franchement pour. Mais ensuite personne n'a apprécié les actions franchement hostiles de la part des Australiens. Je la crois d'autant plus volontiers sur ce point que j'ai ressenti la même chose. Et pourtant à l'époque je faisais un stage à l'UNICEF au Danemark. Déjà le fait de voir les saccages de restaurants français à la télé m'énervait un peu mais en plus la manière dont j'ai été traitée par les australiens qui travaillaient à l'UNICEF (regards méprisants, refus de parler français même pour dire bonjour, sorte de boycott silencieux à la c...), bref tout cela n'a pas contribué à faire de l'Australie le pays où je rêve d'aller!!

J'ai acheté ce livre chez mon fournisseur officiel : amazon.com. Lol, c'est bien moins cher que chez le libraire (je prends les livres d'occasion en général) et en plus je n'ai pas à me déplacer.

Pendant que j'y étais, j'ai acheté "sixty million frenchmen can't be wrong" de Jean-Benoît Nadeau et Julie Barlow ainsi que "Cultural misunderstandings, the French-American experience" de Raymonde Carroll. Je vous parlerai de ces bouquins fort intéressants, dans un prochain post !

Le tout premier livre que j'ai lu ici, s'appelle "Consent to kill" de Vince Flynn. Je l'ai acheté en format poche dans une pharmacie (CVS), c'est dingue le nombre de livres qu'ils proposent, c'est dur de ne pas craquer. J'ai littéralement dévoré ce livre que j'ai absolument adoré. Roughly, c'est l'histoire d'un agent secret américain qui évite de justesse une tentative d'assassinat contre lui, mais qui perd dans cette tentative sa femme et le bébé qu'elle porte. La suite du bouquin est sa vengeance et sa recherche de tous ceux qui sont impliqués là dedans (y compris des hommes politiques américains). J'aime bien cet auteur car il décrit de manière très plausible la vie politique à Washington DC.

J'ai tellement aimé que j'ai décidé d'acheter les autres livres de cet auteur, que je crois quasiment inconnu en France (jamais entendu parler en tout cas...).




Donc direction amazon.com et là : l'embarras du choix. j'en ai acheté 5 ou 6 d'un coup; chuis un peu gênée, mais c'est pas grave, Vince Flynn fait maintenant partie de mes auteurs préférés (avec Clancy et Higgins clark et quelques autres encore) et amazon est devenue ma bibliothèque (avec des livres entre 3 et 10 dollars, c'est très pratique et pas cher) !

Au début je ne voulais pas lire de livre en anglais : par peur d'avoir des problèmes de compréhension, mais la plupart sont très compréhensibles et il n'y a pas toujours besoin de dictionnaire. Là encore comme pour les séries américaines, j'apprécie de pouvoir lire les livres que je veux dès leur sortie et de ne pas avoir à attendre leur traduction en français.

Bref, tout ça pour dire que j'ai eu pas mal de bouquins à lire ces derniers temps (pour mon plus grand plaisir) et en plus, j'ai reçu de la visite d'amis de Paris, qui sont restés un peu moins d'une semaine, mais avec qui j'ai passé d'excellents moments. Si vous venez à Washington, il faut absolument que vous alliez dans un restaurant fast-food, ambiance années "yé-yé", qui s'appelle le Johnny Rockets (sur M street) : les hamburgers y sont délicieux, les milk shakes à tomber par terre et les serveurs très sympas. Surtout quand ils se mettent tous à danser sur "stayin' alive". Rires et bonne humeur garantis pour tout le monde !!


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sandrine 09/03/2007 04:23

Héhé, yes, je crois bien effectivement que ce sont les  meilleurs de la ville, même le Mc do fait pâle figure à côté. Bisous à toute la familia Crickette et à la prochaine...

christelle 06/03/2007 16:31

Sans aucun doute les meilleurs hamburgers de Washington !!! merci Sandrine de nous avoir fait découvrir le Johnny Rockets ça vaut vraiment le détour !!!! humm rien que d'y penser j'en ai l'eau à la bouche....      

Sandrine 01/03/2007 03:51

Hello Cathy, tu es la bienvenue sur ce blog. Si tu as la moindre interrogation ou bien simplement si tu veux réagir à quelque chose, n'hésite surtout pas !!(Suis allée faire un piti tour sur ton blog, et je sais déjà qu'il va me plaire, ceux qui me connaissent savent bien pourquoi... ;o)A très bientôt donc !!

Cathy 28/02/2007 08:38

Je découvre ton blog avec plaisir car il est très sympa !! a bientôt !